THAILANDE-GUIDE

THAILANDE-GUIDE

Le site web de la Thaïlande

Java en 3 jours

Facilement accessible depuis la Thaïlande, l'île Indonésienne de Java renferme une merveille incontournable : Borobudur...

Mis à jour le 24-08-2019  |  Publié le 22-08-2019 - Lu 634 fois
Moyenne : 5.00 sur 5 (3 votes)

Borobudur au lever du soleilJava est une des nombreuses îles indonésiennes - l'archipel en compte plus de 18 000 - baignée au sud par l'océan Indien et au nord par la mer de Java. Elle est entourée par Sumatra au nord-ouest, Bali à l'est et Bornéo au nord. Avec près de 150 millions d'habitants, soit près de 60 % des quelques 250 millions que compte l'archipel indonésien, Java est l'île la plus peuplée du monde. En 2010, sa population, alors de 136 millions d'habitants, atteignait une densité de l'ordre de 1 064 hab/km².

L'île s'étire d'est en ouest sur plus de 1 000 km, pour une superficie de 128 300 km². Elle abrite la capitale de l'Indonésie, Jakarta, située sur la côte nord de Java, dans sa partie ouest.

Quand visiter Java ?

Son climat est équatorial. Les mois les plus favorables sont de juillet à septembre alors que les mois les plus pluvieux sont de novembre à avril.

Comment y aller ?

De très nombreuses compagnies desservent Jakarta et Yogyakarta. Mais venant de Thaïlande, c’est sans doute Airasia qui propose les tarifs les plus intéressants avec un grand nombre de vols par jour, directs ou avec escale à Kuala Lumpur, depuis Bangkok et Phuket.

Vous trouverez facilement plusieurs vols direct par jour Bangkok-Jakarta (3 à 4h de vol). Idem pour Phuket-Jakarta mais avec escale à Kuala Lumpur (environ 7000 THB AR). Ensuite nombreux vols Jakarta-Yogyakarta (environ 60 €).

Visa

Depuis le 18 avril 2016, les Français, les Belges, les Suisses et les Canadiens peuvent rester 30 jours en Indonésie sans visa.

Pour pouvoir bénéficier de cette exemption de visa, vous devez entrer en Indonésie via l’un de ces points d’accès, parmi lesquels figurent la plupart des aéroports internationaux et un grand nombre de ports maritimes. L’exemption de visa n’est pas renouvelable et il n’est pas possible de prolonger votre séjour en faisant un visa une fois sur place : si vous comptez rester plus de 30 jours en Indonésie, vous devez demander un visa payant lors de votre arrivée sur le territoire ou à l’ambassade avant de partir.

Monnaie


La monnaie locale est la Roupie Indonésienne (IDR) ou rupiah. En 2019, 1 EUR = 15900 IRD et 1 THB = 463 IDR... Autant dire qu'une roupie ne vaut rien et que le moindre achat se compte en milliers de roupies. Il suffit de changer un peu plus de 60 € pour devenir millionnaire ! Vous trouverez un peu partout des « exchanges » avec des taux assez proches les uns des autres.

Le coût de la vie semble encore un peu moins cher en Indonésie qu'en Thaïlande. Les taxis, notamment Grab que nous détaillerons plus loin, sont vraiment très bon marché - même disons-le, incroyablement pas chers ! La nourriture peut être légèrement plus chère qu'en Thaïlande mais quand même très abordable alors que l’hôtellerie est nettement moins chère, surtout si l'on compare les deux capitales Bangkok et Jakarta. Donc au total, vous dépenserez encore moins en Indonésie qu'en Thaïlande.   

A l'arrivée

Dès votre arrivée à l'aéroport, il est conseillé d'acheter une carte SIM pour votre smartphone. Vous trouverez des boutiques dans l'aérogare, vers la sortie et après le passage des douanes. Il y en a à tous les prix, en fonction du forfait data choisi. La société TELKOMSEL propose des cartes prépayées SimPATI valable pour des séjours de 15 jours et un mois. L'Internet mobile fonctionne correctement dans les lieux visités par cet article.

Avoir un accès Internet vous permettra de réserver un taxi Grab (voir ci-dessous) sur le parking de l'aéroport et de faire de sérieuses économies sur le trajet vers le centre ville - dès votre arrivée.

Comment se déplacer ?

Un bon moyen de transport facile et peu onéreux : le taxi. L'application GrabTaxi - l'équivalent de Uber - permet de commander très facilement un taxi et de se déplacer partout durant votre séjour. A l'aéroport de Jakarta, un emplacement est réservé aux taxi Grab : demandez cet emplacement en prononçant "Grèb Taxi" en roulant les "r" à l'italienne ! Le trajet aéroport - centre ville coûte entre 95 000 et 180 000 IDR en fonction de l'heure et du niveau de circulation. Il faudra ajouter 17 000 IDR pour le péage de l'autoroute. Pas de panique, 17 000 IDR, c'est 1,10 € :) (juillet 2019)

GrabTaxi, comment ça marche ? Cette application permet de commander un taxi à partir de votre emplacement automatiquement géolocalisé par l'application. Il suffit de saisir le nom de votre destination, de votre hôtel, restaurant... et l'application vous donne le tarif de la course. Il suffit alors de valider pour que votre demande soit relayée à tous les taxis qui gravitent dans votre zone. En général, il suffit de quelques secondes pour avoir sa course acceptée. Le nom de votre chauffeur et le numéro de sa plaque minéralogique s'affiche alors, ainsi que sa position géographique par rapport à vous. Pour le règlement, deux options s'offrent à vous : le règlement direct en liquide au chauffeur du tarif donné par l'application ou le règlement via l'application. Cette dernière option offre un tarif plus avantageux. Il est même possible après la course de donner un pourboire au chauffeur, toujours via l'application. Pour utiliser la fonctionnalité de règlement via l'application, vous devrez au préalable « charger » le porte-monnaie virtuel (OVO) soit en payant la recharge (Top Up) à un chauffeur de taxi Grab, soit en vous rendant dans un des nombreux supermarchés de la chaine « Alfamarket ». Grab, c'est vraiment l'application à posséder pour voyager facilement et économiquement durant votre séjour.

Où se loger ?

L'offre hôtelière est bien sûr importante mais nous avons sélectionné 2 hôtels bien situés et de bon rapport qualité / prix.

A Jakarta

Mercure Jakarta Cikini : au centre de la ville, cet hôtel du groupe français Accor offre tous les équipements attendus dans cette classe d'hôtel : piscine, restaurant, salle de sport, massage... Chambre confortable, personnel accueillant et petit déjeuner complet et copieux. Piscine à débordement et bar en roof top avec vue sur la ville.


A Yogyakarta

Hotel Neo Malioboro : situé tout près du quartier animé et commerçant de Malioboro St, du Sultan Palace et du Water Castle, les principales attractions de la ville. Confortable, propre et bien situé. Que demander de plus ?


Quelques bons restaurants à Jakarta

Plataran Menteng : 6°11'31.2"S 106°49'43.0"E - Dans une superbe maison coloniale, ce restaurant offre une cuisine raffinée dans un magnifique cadre. Et en plus, c'est excellent ! A tester absolument, à seulement 20 min à pied du Mercure Cikini. Le parcours reliant l'hôtel au restaurant traverse le quartier huppé de Jakarta, avec de jolies maisons entourées de verdure. Fait remarquable, le calme surprenant des rues aux trottoirs bien entretenus ce qui n'est pas le cas dans le reste de la ville où la marche est parfois - souvent - très compliquée...

Lara Djonggrang : 6°11'39.3"S 106°50'10.4"E - Encore plus près du Mercure Cikini (500 m), un autre superbe restaurant au décor soigné, mais un peu en dessous du précédent au niveau qualité des plats. Mais cela reste une bonne expérience.

Quelques spécialités Indonésiennes à goûter durant votre séjour : le Nasi Goreng, le Rendang (Sumatra), le Gado Gado (Java) et le Sato Ayam.

A voir / à faire à Jakarta

Jakarta est une ville immense et surpeuplée : près de 30 millions d'habitants s'entassent dans cette mégalopole construite assez horizontalement, avec peu de gratte-ciels. Soyons clairs, au niveau des attractions touristiques, ce n'est pas Bangkok mais quelques zones méritent tout de même le détour.

Le quartier « Kota Tua » au nord, abrite des édifices coloniaux néerlandais - rappelons que l'indonésie fut une colonie néerlandaise. Ce petit quartier assez typique peut être parcouru en vélo (location sur place) ou facilement à pied. Faites un arrêt sur la place Fatahillah Square à l'incontournable « Café Batavia » (6°08'04.1"S 106°48'45.8"E), un endroit à part avec une ambiance qui vous replonge dans les années 1930. A voir, le mur de photos vintages au premier étage.


Le vieux port de Sunda Kelapa (entrée 6°07'33.6"S 106°48'35.2"E), où sont amarrés les bateaux traditionnels en bois, mérite une visite. Possibilité de prendre une barque pour visiter le port, un bateau et le vieux quartier Luar Batang très typique juste à l'ouest. 


La plupart des bateaux ici font du transport de ciment vers les îles voisines.


Le quartier de la grande mosquée - Mosquée Istiqlal - et de la cathédrale de Jakarta, juste en face. La grande mosquée (6°10'11.6"S 106°49'51.3"E), en effet immense, se visite mais honnêtement, il n'y a pas grand chose à voir à part une salle de prière démesurée entourée de coursives sur plusieurs étages. Entrée gratuite. La cathédrale (6°10'09.3"S 106°49'59.2"E) peut bien entendu aussi se visiter ainsi que le petit musée à côté (Taman Komunikasi Katedral).


Prendre un verre au roof top de l’hôtel Westin : le Henshin Bar (6°13'26.4"S 106°50'01.6"E) est un lieu branché situé au 67e étage de la tour de l'hôtel Westin, la plus haute de Jakarta avec ses 270 mètres au dessus de la ville, offrant une vue exceptionnelle à 360°. Tenue correcte exigée. 


A voir / à faire à Yogyakarta

La bonne solution pour visiter Yogyakarta et ses alentours, c'est de louer un chauffeur-guide avec voiture. Yogy Driver Tour offre cette prestation pour environ 500 000 IDR par jour, voiture, essence et chauffeur compris.

La ville

L'artère commerçante Malioboro St regorge de magasins de Batik, la spécialité de cette ville. Vous en trouverez à tous les prix de 50 000 IDR à plus d'un million ! Curiosité du coin : les sortes de calèches tirées par des chevaux.


Le batik (mot javanais) est une technique d'impression des étoffes pratiquée dans de nombreux pays mais Yogyakarta est en quelque sorte la capitale du Batik indonésien, à l'origine essentiellement produit sur l'île de Java.

Sultan Palace (ou Kraton) :


Localisation : 7°48'19.1"S 110°21'51.0"E
Entrée : 15 000 IDR + 1 000 IDR pour pouvoir prendre des photos.
Ouvert tous les jours de 9h à 14h sauf le vendredi de 9h à 11h. Possibilité de prendre un guide en même temps que vous prenez le ticket d'entrée : conseillé voire indispensable pour apprécier la visite. 

Ce palais, construit en 1755, est le siège du sultan régnant de Yogyakarta et de sa famille. Il abrite également un musée avec de nombreux souvenirs historiques du sultanat. Un spectacle de Gamelan, la musque traditionnelle Javanaise est en représentation permanente dans la cours du palais. Cette musique est composée principalement d'instruments à percussion, gongs, cymbales, métallophones, xylophones, tambours qui donnent une rythmique syncopée. 


Quelques instruments à cordes ou à vent peuvent compléter l'orchestre. 

Le saviez-vous ? Le Gamelan fait partie de la sélection de musique du monde qui fut enregistrée sur un disque en or de 30 centimètres qui a été placé sur les sondes spatiales Voyager 1 et 2, lancées en 1977, servant de « bouteille à la mer interstellaire » destinée à d'éventuels êtres extraterrestres.

Même si le palais n'est pas en lui-même très impressionnant, une visite guidée du site permet de mieux comprendre le fonctionnement et l'histoire du sultanat de Yogyakarta mais aussi de mieux appréhender la culture javanaise : très instructif.

Notez que comme le sultan Hamengku Buwono X et sa famille vivent encore actuellement au palais du Sultan, seule une partie est ouverte au public. Ceci explique aussi la fermeture très tôt l'après-midi : on comprendra facilement qu'il souhaite un peu de tranquillité sans les hordes de touristes !

Taman Sari (ou Water Castle) : 


Localisation : 7°48'36.4"S 110°21'34.9"E
Entrée : 15 000 IDR + 3 000 IDR pour pouvoir prendre des photos.
Ouvert tous les jours de 9h à 15h.

Le Taman Sari - en javanais Jardin des fleurs - est un site créé au XIIIe siècle par le premier sultan. Il est situé à environ 200 mètres à l'ouest du Sultan Palace. Des bassins d'eau claire cernés de murs donnent une impression de fraicheur à un lieu qui mériterait un peu plus d'entretien. De nombreuses pièces vides sont ouvertes à la visite, sans aucune explication. Dommage.

Profitez de votre passage au Water Castle pour vous rendre au café « Cup Of Java » tout près et goûter au fameux « kopi luwak » (Kopi veut dire café en indonésien) : c'est un café récolté dans les excréments d'une civette asiatique, le luwak (Paradoxurus hermaphroditus). La civette consomme les cerises du caféier, digérant leur pulpe mais pas leur noyau, qui se retrouve dans ses excréments. Dans le tube digestif du luwak, les sucs gastriques font subir une transformation bénéfique aux arômes des grains de café. Plusieurs variétés de café (Arabica, Robusta, Liberica...) peuvent être utilisées, pour un résultat aromatique commun : l'absence d'amertume. Ce café est essentiellement produit dans l'archipel indonésien. Comptez 120 000 IDR la tasse de ce nectar pour connaisseurs. A plus de 500 € le kilo, le kopi luwak est le café le plus cher du monde !

Les alentours

Borobudur


Localisation : 7°36'28.6"S 110°12'13.9"E
Entrée : 475 000 IDR pour le Borobudur Sunrise - 350 000 pour l'entrée de jour.

Le temple de Borobudur, un des plus grands monuments bouddhiques du monde, a été bâti aux VIIIe et IXe siècles. Abandonné vers l'an 1100, il est resté caché durant des siècles sous les cendres volcaniques et la jungle. Les raisons de l’abandon du site sont encore mystérieuses. Il faudra attendre le début du XIXe siècle pour qu'il soit redécouvert : c'est Thomas Stamford Raffles (fondateur de Singapour), alors gouverneur général de l'île de Java, qui est à l'origine des recherches qui ont permis de mettre à jour le monument. Sauvé de la ruine grâce aux efforts conjoints de l’UNESCO et du gouvernement indonésien, le temple est aujourd’hui restauré et figure à l’inventaire du patrimoine mondial.

Le temple est à la fois un sanctuaire dédié au Bouddha, mais aussi un lieu de pèlerinage bouddhiste. Il est construit sur trois niveaux, représentant une étape du chemin vers l’illumination, d’après la cosmologie bouddhiste.

Le premier niveau est une base pyramidale de 113 mètres de côté, comprenant quatre terrasses carrées concentriques (une cinquième n'est pas visible car enterrée) formant des galeries tout autour du monument. Les murs et les balustrades des galeries sont ornés de bas-reliefs couvrant une surface totale de 2 500 m2. Ceux-ci relatent les divers épisodes de la vie du Bouddha. 

Ce premier niveau est surmontée d'un tronc de cône constitué de trois terrasses concentriques cette fois circulaires, bordées de 72 stûpas répartis sur les 3 niveaux. Ces stûpas en forme de cloches ajourées, abritent chacun en son centre une statue de Bouddha assis. 

Le sommet du monument est orné d'un stupa monumental qui termine l'édifice, et culmine à 35 mètres au dessus du sol. 


Il faut impérativement visiter ce temple au lever du jour pour bénéficier d'un peu de tranquillité avant l'afflux massif de touristes mais surtout, profiter de la vue extraordinaire du lever du soleil sur les stûpas en forme de cloche sur fond de volcan Mérapi (27 km Est-Nord-Est). De toute beauté. Bon, il faut quand même savoir que malgré l'heure très matinale (départ 4h de Yogyakarta pour être vers 5h30 au lever du soleil), vous serez loin d'être seul...  Le ticket d'entrée VIP Borobudur Sunrise inclut un petit déjeuner à prendre au niveau du restaurant de l'entrée du parc historique.

Le parc archéologique de Prambanan

Localisation de l'entrée : 7°45'11.6"S 110°29'41.1"E
Entrée : 375 000 IDR.
Ouvert tous les jours de 6h à 17h.

Avec plus de 500 temples, l’ensemble de Prambanan représente non seulement un trésor architectural et culturel, mais aussi un témoignage éternel de la cohabitation pacifique entre les religions hindouiste et Bouddhiste. Le parc a été inscrit au patrimoine mondial de l'humanité par l'UNESCO en 1991. 

Le parc renferme en fait 4 temples principaux : le temple de Prambanan lui-même, appelé Candi Rara Jonggrang par les javanais, le Candi Lumbung, le Candi Bubrah et le Candi Sewu. Pour visiter le parc, vous pouvez louer un vélo, un tandem ou une voiturette électrique avec guide ou sans guide. Un mini-train relie également les différents sites du parc.


Le temple de Prambanan est, avec Borobudur, la plus grosse attraction touristique sur l’île de Java. Cet ensemble de 240 stûpas date du IXe siècle et est donc contemporain des temples d’Angkor au Cambodge. C’est aussi le plus grand temple au monde dédié au Dieu hindou « Shiva ».

Le Candi Lumbung est un petit complexe de temples bouddhiste du IXe siècle. Il est situé à 500 mètres au nord du temple de Prambanan. L'ensemble est très endommagé.

Le Candi Bubrah, à 100 m au nord du précédent, est également un temple bouddhiste du IXe siècle.


Enfin, le Candi Sewu, qui signifie en javanais "mille temples", est un sanctuaire bouddhique du VIIIe siècle situé à 300 mètres au nord du Candi Bubrah. C'est le plus gros complexe du parc avec Prambanan. Le centre du temple est relativement bien conservé mais hélas, le tour est totalement en ruine.

Volcan Mérapi


Localisation : 7°32'29.2"S 110°26'45.6"E

Situé au nord de Yogyakarta, il culmine à plus de 2 900 mètres. Avec 49 éruptions explosives entre 1548 et 2010, il est considéré comme le volcan le plus actif et le plus dangereux d'Indonésie. Ses éruptions sont habituellement espacées de 4 ou 5 ans, mais de plus importantes peuvent avoir lieu tous les siècles, comme la dernière survenue en octobre-novembre 2010 qui fit plus de 300 morts. Depuis cette date, l'ascension du volcan est interdite. Des balades en 4x4 sont organisées sur les pentes du volcan, en zone sécurisée loin du cratère. Les 4x4 sont de vieilles Jeep américaines retapées et équipées de moteur Toyota. Les suspensions sont mises à rude épreuve sur les petits chemins rocheux qui mènent jusqu'au bunker de protection, au pied du volcan. Un peu plus loin, un petit musée expose des restes d'objets détruits par la dernière éruption, avec des photos des coulées de lave... Impressionnant. Enfin, votre chauffeur vous emmènera vers le lit d'une rivière pour un peu de tout terrain aquatique : bon, là, ça fait un peu parc d'attractions à sensation mais bon... cela plaira aux plus jeunes. 


Il est largement possible de faire l'ensemble des trois attractions ci-dessus sur une seule journée. Départ vers 4h de votre hôtel pour une arrivée pour le lever du soleil à Borobudur. Visite des ruines en suivant puis petit déjeuner sur place. Transfert vers les pentes du Mérapi pour la balade en Jeep. Enfin, en début d'après-midi, visite de l'ensemble du parc de Prambanan. Retour à votre hôtel vers 16h.

Voilà une idée de circuit facilement réalisable depuis la Thaïlande.


Cette page vous a plu ? Partagez-la sur les réseaux sociaux :

Pas de commentaire.

Laisser un commentaire

Envoyer cet article à un ami

Agence de voyage francophone basée à Chiang Mai, Sawa'Discovery vous accompagnera dans la préparation de voyage sur mesure en Thaïlande.


Plan du site
Top 50 des articles
Livre d'or du site
Audience XiTi
6 256 041 visiteurs au total
718 visiteurs ce jour
37 visiteurs actuellement sur le site
Liste des membres du site
Nous Contacter

© J.Brunetaud 1999-2019