THAILANDE-GUIDE

THAILANDE-GUIDE

Le site web de la Thaïlande

Scorpions

Un animal effrayant mais pas très dangereux pour sa « version » Thaïlandaise.

Publié le 01-03-2019 - Lu 1 496 fois
Moyenne : 5.00 sur 5 (1 vote)


Classe : Arachnida
Famille : Scorpionidae
Genre : Heterometrus
Nom binominal : Heterometrus spinifer
Nom thai : แมลงป่อง Ma Ling Pong
Type de venin : Neurotoxique
Répartition : Asie du Sud-Est notamment en Malaisie, en Thaïlande, au Cambodge et au Viêt Nam.

Cette espèce de scorpions noirs est la seule qu'on peut rencontrer en Thaïlande. Ce scorpion vit dans la pénombre des sous-bois où il creuse des galeries dans le sol. Il se cache durant la journée et sort généralement la nuit. Mais on peut exceptionnellement le rencontrer en journée, traversant une route par exemple (photo ci-dessus).

Ce scorpion est de couleur noir avec des reflets vert-de-gris. Il mesure 12 à 15 cm de longueur, avec une paire de pinces assez développées. 

C'est un prédateur essentiellement insectivores. Il se nourrit uniquement de proies vivantes qu'il paralyse à l'aide de son venin en les maintenant solidement entre ses pinces appelées pédipalpes. Ses proies préférées sont les blattes, les grillons et les criquets.

Les Scorpions sont des animaux particulièrement résistants que ce soit au froid, à la chaleur, au jeûne ou même aux radiations ionisantes (plus de 150 fois la dose mortelle pour l'homme !).

Les scorpions noirs ne provoquent pas de piqûre fatale - sauf en cas d'allergie - et ne sont pas considérés comme un risque grave pour la santé contrairement à leurs cousins mortels du Mexique et du Moyen-Orient. Leur venin peut provoquer une douleur très forte, des troubles oculaires, ainsi que de légers engourdissements autour de la zone touchée.

Un traitement hospitalier rapide est toutefois recommandé car certaines personnes souffrent de réactions allergiques graves, appelé choc anaphylactique. Le traitement comprend l'administration d'anti-venin - s'il est disponible ce qui est rarement le cas, une assistance respiratoire si nécessaire, des antibiotiques et la vérification du statut vaccinal vis à vis du tétanos. L'application de blocs de glace peut réduire la douleur.

Évitez de soulever des pierres ou de glisser vos mains dans des trous - c'est aussi valable pour les serpents !

Cette page vous a plu ? Partagez-la sur les réseaux sociaux :

Pas de commentaire.

Laisser un commentaire

Envoyer cet article à un ami

Agence de voyage francophone basée à Chiang Mai, Sawa'Discovery vous accompagnera dans la préparation de voyage sur mesure en Thaïlande.


Plan du site
Top 50 des articles
Livre d'or du site
Audience XiTi
6 256 042 visiteurs au total
719 visiteurs ce jour
36 visiteurs actuellement sur le site
Liste des membres du site
Nous Contacter

© J.Brunetaud 1999-2019