THAILANDE-GUIDE

THAILANDE-GUIDE

Le site web de la Thaïlande

Le découpage administratif de la Thaïlande

Petit guide simplifié de l'organisation territoriale thaïlandaise.

Mis à jour le 29-10-2018  |  Publié le 27-10-2018 - Lu 408 fois
Moyenne : 5.00 sur 5 (2 votes)


Si vous êtes expatrié, vous avez forcément un jour entendu parlé de « Pou Yay Baan », de « Nay Ampeur » ou de « Kam Nan » sans toujours savoir à qui correspondait ces autorités locales ni quels étaient leur niveau dans la hiérarchie administrative thaïe. Cet article a donc pour but de clarifié le découpage administratif du royaume et de replacer chaque autorité dans son niveau hiérarchique. A noter que les thaïlandais sont très respectueux vis à vis de ces notables. Nous avons volontairement simplifié afin de donner une vue d'ensemble du découpage administratif sans rentrer dans le détail qui est en réalité encore beaucoup plus complexe.

Pour faire un peu d'histoire, c'est en 1894, sous le règne du roi Rama V « Chulalongkorn » 1868-1910), que le prince Damrong se vit confier la réforme de l'administration territoriale du royaume de Siam. Le résultat fut un découpage selon une hiérarchie en arborescence à cinq niveaux. En 1933, une réforme supprima le premier niveau : les régions. Il ne subsiste donc actuellement que quatre niveaux administratifs en Thaïlande.

Premier niveau : Changwat -  จังหวัด

On peut le traduire par « province ». C'est le plus haut niveau administratif du royaume. Il y a 77 Changwat répartis en 6 régions : le Nord, le Nord-Est (aussi appelé Isan), le Centre, l'Est, l'Ouest et enfin le Sud. Ces 6 régions ne sont plus des entités administratives.

Carte des province - Wikipedia

Carte des provinces de Thaïlande - Wikipedia

Chaque province est administrée par un gouverneur - ผู้ว่าราชการจังหวัด (Phou Wa Ratchakan Changwat) - nommé par le ministre de l'Intérieur. La seule exception est Bangkok où le gouverneur - ผู้ว่าราชการกรุงเทพมหานคร (Phou Wa Ratchakan Kroung Thep) - est élu par les habitants de la capitale.

Le plus étendu des Changwat est celui de Nakhon Ratchasima, suivi de près par celui de Chiang Mai. Les plus petits sont Phuket et Samut Songkhram. Le plus peuplé est sans surprise celui de Bangkok.

Le découpage que nous allons vous exposer n'est pas valable pour Bangkok et sa banlieue où le découpage est totalement différent. On parle ici de Khet - เขต - à la place de Amphoe (il y en a 50 dans la capitale) et de Khwaeng - แขวง - pour Tambon.

Voir la liste des provinces de Thaïlande sur Wikipedia.

Second niveau : Amphoe - อำเภอ

On peut le traduire par « district ». On trouve aussi « Amphur » comme orthographe de romanisation. Dans tous les cas, on prononce « Ampeur ».

Il y en a 878 dans le royaume. Dans chaque province, il y a un district principal appelé Amphoe Mueang - อำเภอ เมือง. C'est en général celui de la ville principale de la province, la plus grande et la plus peuplée : Amphoe Mueang Chiang Mai, Amphoe Mueang Phang Nga...

Chaque district est administré par un chef de district - นายอำเภอ (Nay Ampeur) nommé par le gouvernement central et subordonné au gouverneur de la province. Il a sous ses ordres des ปลัดอำเภอ (Palat Ampeur), également nommés par le gouvernement et chargés chacun d'une mission (comme des ministres) 

Il existe aussi des districts dits mineurs, appelés King Amphoe (King veut dire branche, rien à voir avec la traduction anglaise de roi). Ils sont administrés par un chef : ปลัดอำเภอ (Palat Ampeur) nommé par le gouvernement central.

Le troisième niveau : Tambon - ตำบล

On peut le traduire par « commune » ou « sous-district ». Il y en a un peu plus de 7 000 dans le royaume.

Les sous-districts sont dirigés chacun par un chef de sous district - กำนัน (Kam Nan) nommé par les chefs de village (Pou Yay Baan).

Le Tambon est lui même divisé en une dizaine de « Muban » en moyenne. Les « Tambon » urbains ne sont pas divisés en villages mais en « Chumchon » (communautés).

Le quatrième niveau : Muban - หมู่บ้าน

On peut le traduire par « village », « arrondissement » ou « hameau ». On trouve aussi « Mooban » comme orthographe de romanisation. Dans tous les cas, on prononce « Mou Bane ».

Le « Muban » est la plus petite subdivision administrative en Thaïlande. On en compte environ 75 000 dans le royaume. Un Muban "moyen" comporte environ 750 habitants. Littéralement, Muban signifie groupe de maisons (หมู่ = groupe et บ้าน = maison). Chaque Muban possède un numéro, qui correspond au numéro d'ordre dans lequel il a été enregistré, sans aucune logique géographique.

Le Muban est dirigé par un chef de village - ผู้ใหญ่บ้าน (Pou Yay Baan) élu par la population du village, pour une durée de 5 ans.

Dans un Muban, chaque maison a un numéro : บ้าน เลข ที่ (baan lék tii). Ce numéro est constitué d'un numéro de parcelle séparé par un « / » du numéro de la maison. Ce numéro est attribué dans l'ordre d’inscription dans le registre des ménages de la commune et n'a donc aucune logique géographique. Inutile donc de cherche le numéro 10 entre le 9 et le 11 !

L'ensemble Ban Lek Ti, Muban, Tambon, Amphoe, Changwat associé à un code postal, constitue l'adresse postale d'un lieu. Cela donne par exemple :

180 / 15 Moo (ou Muban) 5
Tambon X...
Amphur Y...
[CODE POSTAL] NOM DU CHANGWAT

A noter que dans une adresse écrite en thaïe, Muban est abrégé par ม. - Tambon par ต. - Amphur par อ et Changwat par จ. On rajoute souvent entre Muban et Tambon les éléments suivants : Soi (nom de la ruelle), Mu, Thanon (nom de la rue).

En résumé

Niveau
Dénomination
Nombre
Autorité dirigeante
1
Changwat
77
Phou Wa Ratchakan Changwat
2
Amphoe
878
Nay Ampeur
3
Tambon
7000
Kam Nan
4
Muban

Pou Yay Baan

Page précédente  |  Page suivante  

Cette page vous a plu ? Partagez-la sur les réseaux sociaux :

Pas de commentaire.

Laisser un commentaire

Envoyer cet article à un ami




Plan du site
Top 50 des articles
Livre d'or du site
Audience XiTi
5 606 969 visiteurs au total
126 visiteurs ce jour
19 visiteurs actuellement sur le site
Liste des membres du site
Nous Contacter

© J.Brunetaud 1999-2018