THAILANDE-GUIDE

THAILANDE-GUIDE

Le site web de la Thaïlande

Ayutthaya - พระนครศรีอยุธยา

Ruines de la seconde capitale du Siam.

Mis à jour le 04-09-2016  |  Publié le 16-07-2016 - Lu 1 541 fois
Aucun vote

Coordonnées GoogleMaps : 14.354736, 100.563887 

Galerie photos

Phra Nakhon Si Ayutthaya - พระนครศรีอยุธยา - est la capitale de la province d'Ayutthaya. La ville fut fondée en 1350 par le roi U-Thong (Ramathibodi Ier) et devint la capitale de son royaume, généralement connu sous le nom de Royaume d'Ayutthaya. Ayutthaya devint ainsi la deuxième capitale siamoise après Sukhothaï.

Située au confluent des rivières Chao Phraya et Pasak, la vieille ville se trouvait dans un méandre du fleuve, relié par un canal Est-Ouest pour en faire une île. Cela permettait d'obtenir une zone stratégique plus difficile d'accès à l'ennemie. D'ailleurs, le nom Ayutthaya provient du sanscrit est signifie « qui ne peut être conquis ». Mais en fait, cela ne protégea pas Ayutthaya de l'envahisseur Birman : pillée par les armées birmanes du roi Bayinnaung en 1569, la ville fut détruite par un de ses successeurs, Hsinbyushin, et le 7 avril 1767, la ville capitula après deux ans de siège. Le général Taksin, devenu roi de Thaïlande, se replia à 80 km au sud, en aval de la Chao Phraya, pour y fonder la nouvelle capitale, d'abord Thonburi puis Bangkok.

Les ruines de la ville initiale constitue aujourd'hui le « Parc Historique d'Ayutthaya », principale attraction touristique de la ville. Ii est inscrit au patrimoine mondial de l’Unesco depuis 1991. Sa superficie est de 289 hectares. La ville nouvelle fut reconstruite à quelques kilomètres plus à l'est.

Les ruines, caractérisées par ses prangs (tours reliquaires) et ses monastères bouddhistes aux proportions gigantesques, se répartissent sur une dizaine de sites qui donnent une idée des dimensions de la vieille ville, une des plus grande d’Asie du temps de sa splendeur. A l'époque de leur construction, les temples et sculptures étaient entièrement recouverts de plâtre blanc. Mais celui-ci s'est dégradé au fil du temps et ne recouvre plus qu'une infime proportion des constructions actuellement. La brique sous-jacente, de couleur rouge, est aujourd'hui à nu et donne le cachet et la signature de cette ensemble architectural. À son apogée, la ville comptabilisait près d’un million d’habitants et plus de 1500 temples : remarquablement cosmopolite pour l'époque, elle mélangeait chinois, perses, arabes, indiens, japonais, Laos, Khmers, Viets, malais, portugais, néerlandais, français et britanniques. Une grande partie de ce qui est maintenant considéré comme « la cuisine thaïlandaise » a été forgé à partir de ces diverses influences. 

Le plan d’Ayutthaya répondait à un strict quadrillage de routes et de canaux entourés de douves et d'un mur d'enceinte de 12 km de long et 5 m d'épaisseur. Tirant parti de la situation de la ville au centre de trois voies d'eau, son réseau d’adduction d’eau unique au monde était d’une technologie très avancée pour l'époque. 

Idéalement située en haut du golfe de Siam, à égale distance de l’Inde et de la Chine et suffisamment en amont pour résister aux puissances arabes et européennes alors en expansion dans la région, la ville était elle-même en train d’asseoir et d’étendre sa puissance en occupant le vide laissé par la chute d’Angkor. Elle devint ainsi un véritable centre économique et commercial à l’échelle régionale et mondiale, et une passerelle entre l’Orient et l’Occident. La cour royale d’Ayutthaya échangeait des ambassadeurs avec le monde entier, notamment la Cour de Versailles en France et à la Cour Mughal à Dehli, comme avec les cours impériales de Japon et de Chine. Le gouvernement employait des étrangers et d’autres vivaient dans la ville à titre personnel. En aval du palais royal se trouvaient des enclaves de négociants et missionnaires étrangers, chaque bâtiment possédant son propre style architectural. 

Comment s'y rendre ?

Une bonne idée est de coupler la visite d'Ayutthaya avec celle du palais royal de Bang Pa In.

Par le fleuve : nombreuses croisières vers Ayutthaya à partir de Bangkok, avec arrêt à Bang Pa In .

En taxi ou minibus : voir avec votre hôtel qui pourra vous réserver un taxi ou un minibus en fonction du nombre de participants.

En train : la plupart des trains Bangkok-Chiang Mai, au départ de la gare ferroviaire Hua Lampong, font un arrêt à la gare d'Ayutthaya. 

Bus : des bus partent toutes les 30 minutes environ du Bangkok's Northern Bus Terminal (Moh Chit) près du Week-end Market (Chatootchak).

Trouver un moyen de transport et acheter votre ticket en ligne.

Dans la planification d'un voyage, il est intéressant l'organiser la visite de Bang Pa In le matin puis du parc historique d'Ayutthaya l'après-midi, avec une nuit à Ayutthaya. Les deux sites ne sont distant que de 18 km.

Où dormir ?

Voir la liste des hébergements.

Comment visiter le parc historique

L'ensemble des ruines et temples sont accessibles de 8h à 18h. Les principaux trmples sont payants (20 à 50 THB par personne) : il n'y a pas de forfait permettant la visite de tous les monuments.

Il n'y a pas de code vestimentaire pour visiter les différents monuments et ruines, à l'exception des quelques temples en activité.

  • En vélo : si vous avez le temps, c'est le moyen le plus sympa pour découvrir et apprécier l'ensemble du parc historique, ou du moins sa partie centrale. Pour les temples situés en dehors de l'île, il faudra pédaler un peu plus ! Il existe plusieurs locations de bicyclettes dont une juste située en face de la gare ferroviaire. Environ 50 THB la journée.
  • En scooter : c'est comme en vélo, mais en moins fatiguant surtout s'il fait très chaud - et plus rapide si vous n'avez pas énormément de temps ;
  • En tuk-tuk : vous trouverez sans problème un tuk-tuk qui moyennant un forfait vous fera découvrir l'ensemble des monuments ;
  • En taxi : la solution « luxe » :)

Les temples Wat Ratchaburana, Wat Chai Watthanaram, Wat Phra Ram et le Wat Mahathat sont illuminés le soir, entre 19h et 21h, l'occasion de faire de belles photos.

Principaux temples du parc historique

Carte de la zone

Les six temples incontournables

Sur la carte, ils sont marqués d'une étoile rouge.

1 - Wat Mahathat - วัดมหาธาตุ

Tarif : 50 THB

Il est situé au nord est du grand parc Rama. Fondé vers 1375 par le roi Borommaracha 1er, cet ensemble fut un des temples les plus important du royaume d'Ayutthaya. Sa proximité avec le palais a contribuer à son importance d'alors : de nombreuses cérémonies et célébrations royales y étaient pratiquées. Tout comme l’ensemble de la ville, le Wat Phra Mahathat a été presque entièrement détruit par les Birmans lors de l'invasion de 1767. Souhaitant écraser Ayutthaya, ils ont décapité toutes les statues de Bouddha qui se trouvaient sur leur chemin. 

Ce temple, comme tous ceux des débuts de la période Ayutthaya est d’architecture typiquement khmer avec un prang central imposant - il devait mesurer 46 mètres de haut - entouré de quatre prangs secondaires aux quatre coins cardinaux. Du prang central, il ne reste malheuruesement que le socle : il s'effondra en mai 1904, sans doute par défaut d'entretien.

La célèbre la tête d’une statue de Bouddha enchevêtrée dans les racines d’un banian est sans doute l'image la plus connue du parc historique d'Ayutthaya. 

Wat Mahathat - วัดมหาธาตุ

2 - Wat Ratchaburana - วัดราชบูรณะ

Tarif : 50 THB

Fondé en 1424 par le roi Borommaracha II en hommage à ces deux frères ainés qui moururent lors d'un duel à dos d'éléphants, les opposant dans un différent de succession. A voir, le majestueux « prang » maintenant restauré. 

Wat Ratchaburana - วัดราชบูรณะ

3 - Wat Phra Si Sanphet - วัดพระศรีสรรเพชญ์

Tarif : 50 THB

C'est le plus grand des sites du parc historique. Le Wat Phra Si Sanphet était une importante chapelle royale. Les 3 chedis centraux abritent les restes de 3 rois d’Ayutthaya du 15e siècle et début 16e. Il fut entièrement détruit par les Birmans. 

Wat Phra Si Sanphet - วัดพระศรีสรรเพชญ์ 

4 - Wat Phra Ram - วัดพระราม

Tarif : 50 THB

Temple discret composée entre autres de sa tour principale (Prang), plus calme et un peu moins bien entretenu car peu visité. Il est situé entre le Wat Mahathat et le Wat Phra Si Sanphet.

Wat Phra Ram - วัดพระราม

5 - Wat Chai Watthanaram - วัดไชยวัฒนาราม

Tarif : 50 THB

Le Wat Chai Watthanaram  est un des plus célèbres temples bouddhistes du parc historique d'Ayutthaya. Premier temple érigé sous le règne de Prasat Thong, il fut construit en 1630 en hommage à la mère du roi. Situé sur les rives du Chao Phraya, sa construction a probablement duré près de vingt ans. 

Situé à l’extérieur de l’île principale formant le cœur d’Ayutthaya, le Wat Chai Watthanaram est une grande structure en quinconce (typique de l’architecture khmère, comme le temple d’Angkor Vat par exemple, à savoir, des tours formant en carré plus une centrale).

C’est un des temples les mieux conservés aussi. Bien que toutes les statues qui étaient situées sous le cloitre entourant le chedi principal, d’autres, abîmé par le feu et les affres du temps, sont encore entière, abrite sous les tours du carre

C’était un monastère dédié à la défunte mère du roi Prasat Thong au 17e siècle. Son emplacement au bord de la rivière et son orientation en font en excellent temple à visiter pour admirer le coucher de soleil.

Wat Chai Watthanaram - วัดไชยวัฒนาราม

6 - Wat Yai Chai Mongkol - วัดใหญ่ชัยมงคล

Tarif : 20 THB

« Le grand monastère de la victoire » est situé hors de l'île, à son sud-Est. Il fut construit à la fin du 16e siècle pour marquer la victoire du roi Narusuan sur les Birmans. En plus du cloître entouré de ses 135 statues de Bouddha, vous pourrez y admirer l’imposant chedi de 62 m en haut duquel vous aurez une vue imprenable sur les environs : attention, l'escalier d'accès est très raide. A voir également, le Bouddha couché.

Wat Yai Chai Mongkol - วัดใหญ่ชัยมงคล

Si vous avez plus de temps

Les quatre temples suivants méritent votre attention si votre temps le permet.

1 - Viharn Phra Mongkol Bophit - วิหารพระมงคลบพิตร

Entrée gratuite.

À côté de Wat Phra Si Sanphet se trouve le Viharn Phra Mongkol Bophit, le seul temple du temps d’Ayutthaya encore en activité aujourd’hui. Il s’agissait aussi d’un temple royal, faisant partie d’un ensemble similaire au grand Palais de Bangkok actuel. Il fut bien entendu endommagé après le passage de l’armée birmane, celle-ci y ayant mis le feu, le toit s’effondra et l’imposant Bouddha assis (12 m de haut sans compter la base) en son sein s’est retrouvé à l’air libre pendant plus de 200 ans jusqu’à ce qu’une restauration soit entreprise en 1957.

Viharn Phra Mongkol Bophit - วิหารพระมงคลบพิตร

2 - Wat Lokaya Sutharam - วัดโลกยสุธาราม

Entrée gratuite.

Essentiellement visité pour sa grande statue de bouddha couché (37 mètres de long) dont la tête repose sur une fleur de lotus, le reste du temple n’étant que des ruines (encore plus que les autres temples : il ne reste que les dalles du sol et un petit chedi). Les lieux sont sacrés et les Thais continuent chaque jour de venir y faire des offrandes et prier.

Wat Lokaya Sutharam - วัดโลกยสุธาราม

3 - Wat Phu Khao Thong - วัดภูเขาทอง

Entrée gratuite.

Littéralement, le nom signifie « montagne d’or », mais le temple n’a rien à voir avec celui de Bangkok qui porte le même surnom (le Wat Saket).

Ce temple est un peu à l’écart, à 3 km au nord d’Ayutthaya. Vous passerez devant une statue du roi Naresuan le Grand, héros de la guerre opposant le royaume d’Ayutthaya aux Birmans (au 16e siècle). Construit à l’origine dans un style Mon-Birman puisque la construction débuta lorsque le roi Birman venait de conquérir (provisoirement pour rappel) le royaume d’Ayutthaya, celui-ci voulant marquer sa victoire. Peu de temps après, le royaume Siamois était libéré du joug Birman et les Thais étaient évidemment peu enclins a terminer un monument commémorant une victoire de l’ennemi… Mais le chedi fut finalement complété pour justement fêter l’indépendance nouvellement acquise, histoire de faire un pied de nez aux vaincus.

Une partie à l’arrière du vieux chedi abrite des statues de bouddha sous un toit de fortune et est toujours en activité.

Wat Phu Khao Thong - วัดภูเขาทอง

4 - Wat Phutthaisawan - วัดพุทไธสวรรย์

Il est doté dans grand bouddha couché en son centre.

Si vous êtes amoureux des temples...

Si vous n'avez pas encore une indigestion de temples, les 3 suivants peuvent encore être vus.

  • Wat Na Phra Men (seul temple d'époque encore en état et actif de nos jours)
  • Wat Phanan Choeng
  • Wat Suwandararam

Quoi d'autre à Ayutthaya ?

A part la visite du parc historique, il n'y a rien d'autre à faire en journée. Le soir, ne ratez pas le Night Market situé sur Chikun Road (à quelques minutes à pieds du Wat Mahathat). Ce marché où se mélange nourriture locale et stands colorés prend vie tous les soirs à partir de 17h. Comme tous les marchés de Thaïlande, vous trouverez les incontournables stands de fringues et une multitude de petits stands de nourriture. N'oubliez pas de goûter la spécialité d'Ayutthaya : roti Sai Mai - โรตี สาย ไหม - une sorte de crêpe fourrée au sucre de canne.

Partir d'Ayutthaya

A partir d'Ayutthaya, voici les destinations possibles (cliquez sur la ville pour voir les moyens de transports et réserver en ligne) :

Cette page vous a plu ? Partagez-la sur les réseaux sociaux :


billet avion

Pas de commentaire.

Laisser un commentaire

Envoyer cet article à un ami

Powered by 12Go Asia system

Hébergements à Ayutthaya


Plan du site
Top 50 des articles
Livre d'or du site
Audience XiTi
5 010 112 visiteurs au total
1 334 visiteur ce jour
24 visiteurs actuellement sur le site
Liste des membres du site
Nous Contacter

© J.Brunetaud 1999-2017