THAILANDE-GUIDE

THAILANDE-GUIDE

Le site web de la Thaïlande

Kanchanaburi - กาญจนบุรี

Ville du célèbre Pont de la rivière Kwaï

Mis à jour le 17-10-2017  |  Publié le 05-06-2006 - Lu 65 177 fois
Moyenne : 5.00 sur 5 (2 votes)

Située à environ 130 kilomètres à l'ouest de Bangkok, près de la frontière Birmane, la ville de Kanchanaburi compte un peu plus de 50 000 habitants. 

C'est la capitale de la province du même nom. Elle est surtout célèbre pour son pont : le pont de la Rivière Kwaï - สะพานข้ามแม่น้ำแคว - immortalisé par le livre de Pierre Boulle et surtout par son adaptation cinématographique, le film de David Lean (1957). Le pont enjambe la rivière Kwaï Yai qui se réunit avec la rivière Kwaï Noi, quelques kilomètres plus au sud, pour former le fleuve Mae Klong. Celle-ci coule ensuite jusqu'à la mer en passant par la ville d'Amphawa.

Le film a été tourné à Ceylan (Sri Lanka). Le pont visible dans le film ainsi que sur l'affiche se situe près de Kitulgala. GPS : 6°59'06.8"N 80°25'36.1"E

Photo extraite du film « le pont de la rivière Kwai »

Photo extraite du film « le Pont de la rivière Kwaï »

La province de Kanchanaburi est restée assez sauvage. Les touristes occidentaux sont encore assez peu nombreux ici. C'est un lieu de villégiature des Thaïs, surtout durant les week-ends mais les touristes chinois, russes et japonais sont également assez nombreux. Outre le fameux pont et sa voie ferrée, cette province offre une nature luxuriante, avec des parcs nationaux où il fait bon se promener, des chutes d'eau parmi les plus spectaculaires du pays et des grottes où vécurent des hommes du Paléolithique et du Néolithique. La géographie du lieu a favorisé l'implantation de barrages hydro-électriques, créant ainsi de vastes retenues d'eau. Les nombreuses rivières qui sillonnent la province ont permis le développement d'activités touristiques comme le rafting. Il est même possible de dormir sur des hôtels flottants, une des attractions du coin. 

Enfin, Kanchanaburi est la ville des saphirs. Les mines se situent au nord de la ville, dans le district de Bo Phloi - บ่อพลอย. De nombreuses échoppes proposent des pierres précieuses, mais gare aux imitations !

Comment aller à Kanchanaburi ?

GPS (railway station) : 14°02'02.6"N 99°31'31.7"E

En bus : Départs réguliers toutes les 15 à 30 minutes du Southern Bus Terminal, à partir de 6h le matin. Comptez entre 2 et 3 heures de trajet. Voir les horaires

En train : à partir de la gare de Thonburi, un départ le matin et un l'après-midi. Pas très pratique… Environ 2h30 min de trajet. Voir les horaires

En minivan : c'est l'option la plus rapide mais aussi bien sûr la plus chère. Voir le formulaire dans la colonne de droite pour rechercher un minibus.

Par ailleurs, toutes les agences de voyage de Bangkok proposent l'excursion, pour la journée en général. Se renseigner sur le programme, car à part le Pont, certaines n'offrent pas grand-chose.

Où dormir ?

Passer une nuit voire plus dans cette région est une bonne idée si vous souhaitez aussi profiter des chutes d'eau Erawan. Voici une adresse sympa et qui associe hébergement un peu rustique et chic à la fois : Boutique Raft Resort River Kwai - GPS : 14°12'59.5"N 99°03'23.8"E - Il se trouve à mi-chemin entre les chutes Erawan au nord et la ville de Kanchanaburi au sud, à 3 km du terminus de train « Nam Tok ». Il s'agit de bungalows flottants sur la rivière, bien équipés et tout confort y compris la climatisation. Chaque bungalow a sa propre terrasse au raz de l'eau. Très dépaysant.

Boutique Raft Resort River Kwai

A voir

Le Pont de la rivière Kwaï (Death Railway Bridge) - สะพานข้ามแม่น้ำแคว

GPS : 14°02'30.9"N 99°30'15.2"E

Durant la Seconde Guerre mondiale, le Japon, poussé par ses visées expansionnistes, lance le projet ambitieux de construire une voie ferrée de 415 km à travers la Thaïlande pour rejoindre la Birmanie, et ainsi pouvoir soutenir ses troupes dans la conquête de l'Inde. La voie maritime passant par le détroit de Malacca étant sous la menace des forces alliées, le chemin de fer semblait être la meilleure solution, d'autant que la main d'œuvre ne manquait pas : elle était constituée de 100 000 travailleurs asiatiques (Thaïs, Malais, Birmans, Indonésiens) et de 30 000 prisonniers de guerre occidentaux (Britanniques, Hollandais, quelques Américains, mais aussi Néo-Zélandais et Australiens). Environ 16 000 d'entre eux moururent sur ce chantier pharaonique, des maltraitances de leurs gardes japonais, par maladies (malaria, dysenterie…) ou dans la dizaine de bombardements américains et britanniques que subit le pont en construction. C'est pour cela que cette voie ferrée est appelée « Death Railway », le Chemin de fer de la mort.

La durée de construction de la voie ferrée, estimée au départ à trois ans par les ingénieurs japonais fut ramenée à un an et demi par l'armée japonaise. Pour cela, la construction de la voie se fit par les deux bouts à la fois : du côté thaï vers la Birmanie, à l'ouest, et du côté birman, vers l'est. Si au début les travaux furent réalisés en terrain pratiquement plat côté thaï, il en fut tout autrement après la traversée de la rivière Kwaï et côté birman : très vite, la jungle se densifie et le paysage devient montagneux. Pour juger de l'ampleur de la tâche, il suffit de prendre le petit train qui amène au terminus de Nam Tok, à 60 kilomètres de là.
Débutée le 16 septembre 1942, la jonction eu lieu à 37 km au sud du col des Trois Pagodes qui marque la frontière entre la Thaïlande et la Birmanie.

Un grand pont métallique de onze travées fut démonté à Java en Indonésie et amené sur place près du confluent des deux rivières Kwaï (la Kwaï Yai et la Kwaï Noi) qui ensemble forment la Mae Klong River, à environ 3 km au nord de la ville. Un pont en bois fut d'abord construit. Achevé en février 1943, il assurait le passage durant la construction du vrai pont métallique toujours présent de nos jours.

Pont de la rivière Kwaï  - สะพานข้ามแม่น้ำแคว

Pont de la rivière Kwaï  - สะพานข้ามแม่น้ำแคว

Si le pont de la rivière Kwaï a un intérêt historique, on ne peut pas dire qu'il soit particulièrement esthétique : il s'agit d'un pont somme toute assez ordinaire, en poutrelles d'acier sur des piliers en béton. Rien à voir avec le pont en bambou du film ! On peut franchir le pont à pied en marchant sur la voie : des plateformes, régulièrement situées, permettent de s'écarter pour laisser passer le train ! Mais rassurez-vous, ils sont peu nombreux et passent au ralenti.

The Thailand-Burma Railway Centre - พิพิธภัณฑ์ทางรถไฟไทย-พม่า

GPS : 14°01'56.2"N 99°31'29.5"E

Entrée : 150 THB

Situé juste à côté du Kanchanaburi War Cemetery (voir ci-dessous). Ce musée retrace de façon didactique cette page d'histoire de la seconde guerre mondiale surtout connue des occidentaux à travers le film « le Pont de la rivière Kwaï ». Explications en anglais claires et intéressantes qui résument la construction du pont et les conditions de travail des prisonniers. Vous pourrez voir des objets authentiques donnés par les familles des prisonniers, des vidéos d'archives, des cartes et des images d'époque.

Les cimetières militaires des Alliés

Il y en a deux :

  • Kanchanaburi War Cemetery - สุสานทหารสัมพันธมิตร (ดอนรัก) : 284/66 Sangchuto Rd - Ouvert de 8h à 17h - GPS : 14°01'53.9"N 99°31'32.8"E
  • War Cemetery (Chong Kai) - สุสานทหารสัมพันธมิตร (ช่องไก่) :  Ouvert de 8h à 17h - GPS : 14°00'21.8"N 99°30'54.3"E

Dans le premier repose les corps de 6 982 prisonniers alliés, tombés au cours des travaux. Parfaitement entretenu, il rappelle les cimetières militaires de l'est de la France : un alignement de croix blanches qui rappelle s'il était besoin, l'horreur de la guerre. 1 750 corps reposent dans le second, plus paisible, à l'écart de la ville.

Cimetière militaire des Alliés

Cimetière militaire des Alliés

Jeath War Museum - พิพิธภัณฑ์สงครามอักษะและเชลยศึก

GPS : 14°00'58.2"N 99°31'50.0"E

Entrée : 30 THB - Ouvert de 8h30 à 16h.

Le bâtiment est une réplique des huttes de bambou qui abritaient les prisonniers durant la constructions de la voie ferrée. Des souvenirs de cette période y sont exposés : photographies, gravures, armes… Jeath sont les initiales de Japan, England, (America), Australia, Thailand et Holland.

Death Railway : balade en train vers Nam Tok - น้ำตก

GPS : 14°13'57.3"N 99°04'05.6"E

Le « Chemin de fer de la mort » est le nom de cette ligne de chemin de fer . Le trajet est de deux heures environ (aller simple). Le train traverse d'abord au ralenti le fameux pont sur la rivière Kwaï avant de s'enfoncer dans une zone montagneuse. Il serpente alors à flanc de colline sur des {viaducs}  en bois, en surplomb de la rivière. Les paysages sont alors magnifiques. Préférez le côté gauche dans le sens de la marche du train pour profiter pleinement du spectacle. Nam Tok est le terminus du train qui repart alors dans l'autre sens.

Wat Tham Seua - วัดถ้ำเสือ / Wat Tham Khao Noi (Chua Long Son) - วัดถ้ำเขาน้อย

GPS : 13°57'11.4"N 99°36'21.6"E

Ces deux temples sont situés à environ 15 km au sud-est de Kanchanaburi. Wat Tham Khao Noi (Temple de la grotte de la petite colline) est de style pagode chinoise et Wat Tham Seua (Temple de la grotte du tigre) de style thaï. Ces deux temples sont construits côte à côte, sur une colline plantée au centre d'une étendue plate. On a un peu l'impression que les architectes des deux temples ont rivalisé afin de construire l'édifice le plus haut ! L'ascension des deux temples vaut le détour : une vue magnifique sur les rizières et la rivière Kwaï vous attend du haut de ces deux édifices. Pour atteindre le Wat Tham Khao Noi, un escalier serpente le long de constructions de type pagodes, à flanc de colline. Malheureusement, l'entretien semble ne plus être assuré et la pagode se dégrade rapidement. Arrivé sur la plateforme, vous avez ensuite la possibilité de gravir les six étages de la pagode dont les murs intérieurs sont recouverts de carreaux de mosaïque. À chaque étage, un petit balcon fait le tour de l'édifice, offrant une vue magnifique alentour.

Wat Tham Seu / Wat Tham Khao Noi

Wat Tham Suea / Wat Tham Khao Noi

Pour atteindre le Wat Tham Suea le temple thaï, il faut redescendre et prendre un escalier assez raide qui grimpe tout droit jusqu'à la plate-forme du temple. Une immense statue de Bouddha de 18 m, entièrement recouverte de mosaïque dorée, regarde le fleuve Mae Klong. Une sorte de tapis roulant achemine l'obole des fidèles dans un bol posé sur ses genoux. Là encore la vue sur les environs est magnifique. Dommage que la musique soit aussi forte et le style musical aussi peu approprié à ce lieu de repos et de méditation…

A noter qu'il n'est pas possible de passer d'un temple à l'autre depuis le sommet : un mur infranchissable sépare des deux temples !

La Semaine du Pont de la rivière Kwai

Chaque année, à la fin du mois de novembre et / ou au début du mois de décembre, le Pont devient un lieu de célébrations commémorant sa construction. Des expositions et des présentations historiques et archéologiques, ont lieu ainsi qu'un carnaval, des divertissements folkloriques et culturels et une promenade en train tractée par une locomotive à vapeur datant de la Seconde Guerre mondiale. Un spectacle nocturne de sons et lumières relatant l'histoire du Pont durant la Seconde Guerre mondiale et comprenant un raid de bombardement allié a lieu tous les soirs. 

Pour 2017, le festival aura lieu du 24 novembre au 3 décembre.

Ban Kao National Museum - พิพิธภัณฑสถานแห่งชาติบ้านเก่า

GPS : 13°58'52.7"N 99°17'56.0"E

Situé à une trentaine de kilomètres à l'ouest de Kanchanaburi, ce musée a été construit à côté d'un site néolithique découvert par un prisonnier de guerre allié au cours de la construction du « C‘hemin de fer de la mort ». Il y a 4 000 ans, les hommes du néolithique vivaient près de la rivière Kwai Noi, s'abritant sous des surplombs rocheux ou dans des grottes toutes proches. Le musée abrite des restes de squelettes, des poteries, des têtes de haches, des bijoux confectionnés avec des os d'animaux, et d'autres objets datant de cette époque.

Prasat Mueang Sing Historical Park - อุทยานประวัติศาสตร์เมืองสิงห์

GPS : 14°02'21.9"N 99°14'38.3"E

Entrée : 20 THB

Neuf kilomètres au nord-ouest de « Ban Kao National Museum », cet ancienne ville, vieille de 800 ans, se trouve sur une rive gauche de la rivière Kwai Noi. La structure principale, la Khmer Prasat Mueang Sing (Château de la Cité des Lions) serait l'avant-poste le plus à l'ouest de l'empire khmer basé à Angkor. Des restes de squelettes datant de 2 000 ans ont été déterrés et une grande variété d'objets parmi lesquels des sculptures de temples, des statues religieuses, des morceaux d'outils et de poteries indiquent que l'ancienne ville prospère aurait été habitée du XIIe au XIVe siècle.

Le parc National Erawan - อุทยานแห่งชาติเอราวัณ

GPS : 14°22'30.7"N 99°08'41.0"E

Entrée : 300 THB étrangers et 100 THB thaïs.

Ce parc de 550 km2 situé à une soixantaine de kilomètres au nord de Kanchanaburi abrite les non moins célèbres chutes {d'eau} de Erawan, une cascade de 1 500 m de long sur 7 niveaux. Elle se trouve sur la rivière Mong Lai qui descend d'une montagne de 800 m d'altitude. Chaque niveau a son propre bassin d'une eau turquoise légèrement laiteuse, propice à la baignade. La montée est assez raide surtout pour atteindre les derniers niveaux. Pour profiter de la quiétude du lieu, il vaut mieux partir tôt afin d'éviter les hordes sonores de touristes chinois et russes. Prévoir 2 heures pour faire l'aller-retour jusqu'au dernier niveau, baignades non comprises. 

Le nom Erawan vient d'un éléphant blanc à trois têtes de la mythologie hindoue.

Un des niveux des chutes Erawan

Voir les chutes en vidéo : https://youtu.be/2fgz--B7aJo

Remerciements à Pascal Engelmajer pour sa participation et la relecture de cet article.

Cette page vous a plu ? Partagez-la sur les réseaux sociaux :


billet avion

Pas de commentaire.

Laisser un commentaire

Envoyer cet article à un ami

Powered by 12Go Asia system

Plan du site
Top 50 des articles
Livre d'or du site
Audience XiTi
5 010 123 visiteurs au total
1 345 visiteur ce jour
21 visiteurs actuellement sur le site
Liste des membres du site
Nous Contacter

© J.Brunetaud 1999-2017